Jeux d’horreur la nouvelle tendance ou peut-on jouer à se faire peur ?

Jeux d’horreur la nouvelle tendance ou peut-on jouer à se faire peur ?

Introduction

Les films , les livres, les séries et les jeux vidéo effrayant sont habituellement regardés avec beaucoup d’intérêt par une foule de personnes. Le but étant de créer une expérience de divertissement autour d’ éléments sombres , surnaturels et symbolique appartenant à la foi chrétienne et surtout catholique . Tous les développeurs ne réussissent pas à créer cette expérience pour tous les joueurs car ils n’ont pas en tête les joueurs chrétiens . Certains d’entre eux peuvent se sentir beaucoup plus offensé que d’autres joueurs à propos des éléments de leur foi qui peuvent être utilisé ou mal interprété à cause d’ une mauvaise compréhension du symbole . Mais certains artefacts de la culture pop valent la peine d’être explorés. Bien sûr, il y a certains jeux qui ne valent pas la peine d’être explorés. Nous allons vous parler de deux jeux effrayant ,Outlast 2 et Little Nightmares qui constituent un exemple parfait pour les deux scénarios.

1. Outlast 2

Outlast 2 permet au joueur de contrôler le caméraman , Blake Langermann qui est accompagné de sa femme journaliste , Lynn. Le duo enquête sur le décès d’une femme enceinte au milieu d’un désert aride et désastreux en Arizona . Comme pour tous les grands jeux d’horreur, quelque chose se passe horriblement mal: l’hélicoptère s’effondre, Lynn disparaît et vous (Blake) ne sont armés que d’une caméra avec une vision nocturne et un microphone. Vous partez à la recherche de votre femme.Ce jeu baigne dans un environnement remplit de peur et de frustration. L’éclairage, le son, les gens, les monstres et l’esthétisme général du monde que vous explorez est vraiment terrifiant. Blake est sans défense dans le jeu, ce qui signifie que vous passerez beaucoup de temps à courir et à vous cacher. Mais les endroits où vous vous dirigez( les cachettes) sont terrifiante et je ne parle même pas du manque de luminosité ou des lumières isolés que l’on peut apercevoir dans des lieux obscur. Cela rend la progression du jeu très difficile et horrible. Et une fois que vous êtes mort à plusieurs reprises, la tension que vous ressentez redescend et le jeu cesse d’être effrayant, surtout après avoir recommencer à 5 ou 6 reprises.

La morale d’ Outlast 2?

Il est perdu dans l’exécution sans imagination de ce qui aurait pu-t- être un jeu incroyable. Les images religieuses et les thèmes de la corruption et des déviances religieuses sont présents, mais si grossièrement exprimé que même les critiques de jeux vidéo les plus fainéant ne voient pas de valeur dans cette critique particulière de la religion. La critique Jim Sterling a déclaré en ce qui concerne le thème du «culte chrétien»: “que cela a déjà était fait et refait à mort dans la pop culture”.À la fin du jeu, Blake n’a rien appris, n’a pas entrepris un voyage enrichissant et n’a sauvé personne. Le jeu n’offre aucune valeur rédemptrice.Nous savons bien que le joueur moyen à son avis sur la religion bien avant de pouvoir jouer à ce jeu et de ce fait outlast 2 ne l’influencera pas du tout.Nous savons que certains savent que certes même s’il y a des radicaux et des manipulateurs dans toutes les religion, ils savent aussi que toute une religion entière ne doit pas être méprisé pour les déviances sectaires d’une branche. Nous savons que les joueurs ayant déjà un avis négatif envers les religions continuera à être hostiles car ce jeu confortera leurs idées. Et puis nous avons le cas des joueurs qui vont prendre ce jeu pour ce qu’il est: c’est à dire un simple jeu sans rien en retenir de plus.

2. Little Nightmares

Outlast se nourrit de l’angoisse du joueur sans inspiration et avec un visuels très macabre et mystique. Tandis que Little Nightmares est un jeu qui est vraiment terrifiant sans une goutte de sang( C’est psychologique). Little Nightmares est un jeu suédois de Talsier Studio qui nous invitent dans un monde sombre et étrange qui surfe habilement sur les peurs enfantines.Angoissée à l’idée de se retrouver seule dans le noir, Six, la petite et mystérieuse héroïne encapuchonnée de ce jeu de plate-forme et d’énigmes, devra affronter ses peurs afin de sortir de cette étrange prison où débute l’aventure. A commencer par des monstres dans le placard ou sous le lit.Little Nightmares utilise des symboles dans un environnement hanté et brumeux pour vous mettre clairement dans un monde qui est à la fois familier et horriblement étranger.Beaucoup d’enfants peuvent être vus, principalement capturés par un «homme» appelé «Le concierge». Six voit arriver dans une cuisine géante équipée deux” Chefs jumeaux” entrain de cuisiner des enfants . Ce jeu c’est un peu comme un cauchemar de Tim Burton.Le scénariste Dave Mervik dit dans The Verge : ” Mes cauchemars seront différentes du vôtre. Ce que nous avons fait, c’est essayer d’aller aussi loin que possible, afin de trouver la racine de ce genre de choses. La peur d’être seul, ou de ne pas croire que les choses sont comme elles semblent. Ce sont les choses auxquelles proviennent des peurs ou des phobies.”C’est un jeu qui active les souvenirs de nos peurs enfantineset, en faisant ainsi, cela nous donne une métaphore avec laquelle nous pouvons mieux comprendre le monde que nous habitons maintenant.

 

3. L’horreur n’est pas un jeu

Le Mal existe dans ce monde; C’est tout autour de nous et c’est souvent en nous. Allez regarder dans n’importe quel fait divers, ou même sur les nouvelles tendances sur Facebook ou Youtube, et vous verrez des exemples de la capacité de l’être humain à participer au mal. La plupart d’entre nous n’ont pas eu une rencontre directe avec le mal, et n’ont pas eu à traiter avec les ténèbres de ce monde. Mais cela ne nous empêche pas d’être les victimes des incivilités de certains d’entre nous ,ou d’être les victimes des conséquence des mauvais choix des autres (Exemple: accident de la route à cause d’un conducteur drogué) . Même si vous vous sentez à l’abris du mal cela n’empêche pas que le mal existe que ce sois à travers les comportement d’autrui ou à travers votre attitude. C’est pourquoi il est important de reconnaître et d’accepter le fait que   le mal existe.Cette honnêteté peut permettre certains avantage.Il est difficile pour certains de comprendre la fascination de certains joueurs pour les jeux d’horreur et de se demander qu’elle est cet avantage ou l’intérêt. Certes, un jeu d’horreur comme Outlast 2 n’en offre pas. Le graphisme n’est là pour aucune autre raison que de choquer et de faire peur. Rien n’est gagné lors du jeu: aucune leçon n’est tirée et le personnage et le joueur n’ont rien réalisé. Outlast 2 , et des jeux similaires, sont tout simplement effrayants et dérangeants,leurs intérêts se trouvent dans le trash. L’objectif réside juste dans le fait de vous choquer et vous dégoûter. Ce sont des jeux sans intérêt.En revanche, un jeu comme Little Nightmares nous invite à découvrir quelque chose qui est facilement compréhensible. Ce jeu est un grand récit préventif contre la solitude et les conséquences du mal/péché, pour ceux qui ont les yeux pour le voir. C’est un rappel visuel que le mal existe dans ce monde, et nous ne devons pas être «vaincus par le mal, mais vaincre le mal avec le bien».

Traduction et réécriture à la sauce Naimé